Annie

 
Voici la véritable histoire d’Annie "Londonderry" Kopchovsky, jeune femme qui, en 1894, suite à un pari, quitta Boston et sa famille (mari et trois enfants) pour faire le tour du monde à bicyclette en quinze mois.
 
 






10, 11, 12 mai 2019 - Théâtre du Concert, Neuchâtel (CH)

Photos



Annie avait 23 ans et n’avait jamais fait de vélo auparavant. Malgré le tic-tac de la montre qui la pressait, elle remporta son pari et devint, pour des millions de personnes, le symbole de l’indépendance de la femme. Mais quel fut le prix de cette liberté ? Dans sa course fébrile face à une société avide de héros et de boucs émissaires, elle n'hésita pas à tricher, chargeant sa bicyclette dans les trains au lieu de pédaler. Habile vendeuse d'elle-même, elle s’inventa différentes identités lors des conférences qu’elle tenait de par le monde, s'auto-proclamant tour à tour étudiante à Harvard, médecin allemande, étudiante en droit, étudiante en médecine, riche héritière, fondatrice d’un journal, journaliste travaillant pour 22 journaux, épouse d’un aristocrate ou encore femme française de 30 ans parlant six langues. Annie était une one-woman-show et elle sut faire parler d'elle, par nécessité économique certes, mais aussi pour mettre le monde au défi de deviner qui elle était vraiment.


Jeu : Marialice Tagliavini
Regard externe : Elise Perrin
Dramaturgie et écriture : Marialice Tagliavini et Elise Perrin
Composition sonore : Nathan Jucker
Voix : Yannick Merlin et Léo Vuille
Chorégraphie : Franco Reffo
Scénographie : Elisabetta Carosio
Lumières : Matthias Mermod